Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /htdocs/public/www/ecrire/tools/xemb/XEmb_Cache.class.php on line 124 Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /htdocs/public/www/ecrire/tools/xemb/XEmb_Cache.class.php:124) in /htdocs/public/www/index.php on line 49 Le lit de mes enfants - Ouinon.net

Le lit de mes enfants

1 — Au départ, un lit modèle « Lancelot », acheté sur un coup de tête en 2008 dans un magasin Fly. Nous profitons d'une importante ristourne sur le modèle d'exposition que nous achetons sans la commode et le bureau assortis (photo commerciale chopée sur un site de déco).



2 — Le lit de mon fils ainé, tel qu'il est resté jusqu'en novembre dernier. Pieds coupés pour tenir sous la faible hauteur de plafond. Le mince velcro qui tenait les rideaux s'est décollé.
Notre deuxième fils grandit, son lit bébé devient un peu juste et nous prenons la décision de transformer le meuble en lit superposé.



3 — Modification de la structure. Une échelle centrale est recréée à base de cordages marins (la plupart des lits superposés vendus dans le commerce sont conçus avec une échelle latérale qui n'aurait pas convenu à la pente de notre plafond). Les pieds sont surélevés de 3 centimètres (uniquement pour pouvoir glisser sous le lit un certain modèle de boite Ikéa, bien pratique pour ranger les Legos… on ne se refait pas). De solides panneaux de medium sont ajoutés de chaque côtés de la partie haute pour parer aux chutes. Les vis d'origines, un modèle apparemment bien spécifique au mobilier Fly, étant introuvables dans le commerce, je me débrouille pour réutiliser uniquement celles des parties du lit dont je n'ai plus besoin (un casse-tête). Ne figure pas sur la photo un renfort que j'ai ajouté entre les montants de l'échelle, au niveau du sommier supérieur, afin d'éviter que la structure ne se déforme trop lors de l'utilisation de l'échelle.



4 — Ma compagne s'occupe de confectionner un habillage en tissu (2 couleurs différentes de tissus antitache), que je peins et auquel j'agrafe des feuilles découpées dans la feutrine. Plusieurs tests sont nécessaires afin de trouver la bonne méthode de peinture (finalement, de simples bandes de Scotch Christal ont suffit à assurer des lignes aux contours propres). Avant de peindre, il a fallut quasiment tout recoudre et rapiécer suite suite au rétrécissement du tissu provoqué par un lavage qui a mal tourné (à 30°, pourtant) — ce qui explique que les bandes verticales situées au dessus et en dessous de chaque fenêtre sont un peu courtes à mon goût. L'habillage est fixé à la structure grace à de solides bandes velcro de 5 cm de large.



5 — Nous nous sommes permis un retour à chaque arrête latérale, afin d'augmenter un poil l'illusion de l'habillage. Pour fixer les feuilles, j'ai trouvé par hasard dans mon hypermarché local, quelque chose dont je ne soupçonnais pas l'existence : des agrafes de couleur verte (mais oui, cliquez l'image pour agrandir si vous ne me croyez pas). À son extrémité, l'échelle est traversée par un ultime passage de corde, destiné à éviter les glissades au moment de la descente.



6 — Comme les matelas que nous avions récupérés étaient plus courts que la longueur des lits, j'ai profité de l'espace vide pour y fabriquer des coffres. Ces derniers font office de mini tables de nuit, idéales pour ranger des livres et poser quelques objets sur leur demi couvercle amovible. Ainsi, chacun de mes loulous dispose de son petit coffre à trésor.



Coût total de l'opération : à peu près 350 € (tissus, bois, peintures et quelques accéssoires et outils spécifiques). Donc, moyennement rentable, gourmand en temps de travail et pas forcément d'une conception et d'une réalisation exemplaire mais c'est notre lit, à tous les quatre. Comme disait Philippe Millot, mon ancien prof de typographie : « il faut faire ».

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.