Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /htdocs/public/www/ecrire/tools/xemb/XEmb_Cache.class.php on line 124 Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /htdocs/public/www/ecrire/tools/xemb/XEmb_Cache.class.php:124) in /htdocs/public/www/index.php on line 49 Médias : comment échapper à la cérémonie d'investiture d'Obama ? - Ouinon.net

Médias : comment échapper à la cérémonie d'investiture d'Obama ?

Ça y est, c'est le grand jour. Dans le fond, j'imagine que tous les non américains se moquent de la cérémonie d'investiture du prochain président des États unis, mais les médias US sont assez costauds pour réussir à faire croire au monde que c'est l'évènement de l'année (attention, je parle bien de la cérémonie d'investiture et non de l'élection, qui elle, fut importante). La course à l'audience, toujours. Comment échapper au déferlement d'images gnagnantes, de micro news insignifiantes et de déclarations à l'eau de rose qui vont nous tomber dessus aujourd'hui ? Quelques pistes…



La télévision : TF1 et France2 assureront un direct de 17 h à 20 h. Si vous souhaitez échapper aux plans de spectateurs afro américains plein d'espoir écrasant une petite larme ; si vous souhaitez échapper à cette ridicule prestation de serment sur une bible à laquelle vous n'adhérez pas (bon ok, c'était celle de Lincoln… mais ça reste une bible !) ; et si vous souhaitez échapper à tous les flonflons qui précèderont : n'allumez pas la télé. Attention : il se peut que les JT en rajoutent les heures et les jours qui suivent en nous montrant les filles Obama qui chahutent dans la maison blanche entre deux officiels trop sérieux, et autres symboles fabriqués pour montrer au monde que les USA changent. Soyez prudent. Pour ce soir, « l'équipe de Ouinon.net » ;-) vous conseille de rester enfermé dans votre lieu de travail jusqu'à 21 h. L'occasion, peut être de gagner plus, qui sait !

La radio : Redoutable. Les chansons de type « born in USA » sont diffusées insidieusement depuis ce matin pour nous mettre dans l'ambiance, y compris sur France Inter (la chanson de Springsteen passe au moment ou j'écris !) qui a organisé une « journée spéciale ». Soyez prêt à zapper sur Skyrock à la moindre news sur les préparatifs venants de correspondants locaux par téléphone : « Et bien écoutez Bernard, l'émotion est vraiment palpable ici. Il y a quelques minutes, j'ai croisé un vieux monsieur en larme, drapeau américain à la main, qui n'avait pas de mot pour dire ce qu'il ressentait, c'est vraiment incroyable ce qui se passe ! » etc., etc.). La radio est surtout à craindre avant la cérémonie.

Les blogs : Les blogs ont ceci de particulier qu'on y parle de l'actu avant ou après qu'elle se passe mais rarement pendant. Pour la période qui précède la cérémonie, on assiste depuis quelques jours à une vague de billets type « comment suivre la cérémonie sur le web ». Et après l'investiture, je suppose qu'on nous dira que c'était vraiment génial d'avoir pu suivre la cérémonie sur le web, avec tout un panel de chiffres et de suivi de buzz pour illustrer cette « révolution » en marche. Mais rassurez vous, on aura pas grand chose à y lire sur la cérémonie elle-même, ouf ;-)

Twitter : Je n'y connais pas grand chose à Twitter (j'ai horreur des chates — prononcer [tchat']) mais mon petit doigt me dit qu'il faudra prendre garde aux flux de « micro news » de 30 caractères en commentaire des images télévisées : « il se dirige vers la tribune » ; « il est sur la tribune » ; « le mec qui est à sa gauche est bizarre » ; « ça y est, c'est fait » ; « bouteille terminée, je me déconnecte ». Attention également aux micro scoops » : « Je suis sur place et j'ai vu un type bourré se faire embarquer à 100 mètres de la tribune ! », d'autant qu'ils peuvent provoquer, en suivant, une série d'articles sur blogs ou journaux pour évoquer un Twitter grâce auquel on a su 5 mn avant tout le monde ce qui venait de se passer.

Les sites et journaux de quotidiens : Ah !… au moment d'écrire cette partie, je clique sur le Monde.fr, pour voir s'il y a du neuf, et que lis-je en une ? : « Ségolène Royal : "J'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés" » Huhuhu ;-) Ce qui est pratique avec ces titres, c'est qu'il n'y a pas besoin de lire l'article. À part ça, concernant Le Monde et Libé, on est pour le moment sur une tonalité analytique et mesurée, de type « Obama face aux attentes ». C'est encore supportable. En revanche, Le Fig’ semble parti pour mettre le paquet : « Investiture : le plus grand dispositif de sécurité jamais déployé » ; « Des centaines de milliers de fans affluent vers Washington » ; « Michelle Obama, une maman en chef active ! » ; « Envoyez-nous vos plus belles photos de l'investiture de Barack Obama » pour ne citer que quelques titres de la une du site. À priori, rien de prévu pour assurer un évènement « en direct » sur ces sites : merci.

Les sites d'info alternatifs : Je pense que vous n'avez pas grand chose à y craindre avant et pendant la cérémonie. Le stagiaire de garde devra quitter à 19 h aujourd'hui car il a un appartement à visiter, et les autres sont aux 35 h (rhoo, si on ne peut plus plaisanter ! ;-). Attention tout de même aux déferlements d'images « que vous n'avez pas vues sur les autres médias » qui suivront (regrettables pour ceux qui avaient réussi à y échapper jusque là !).

Oui, j'ai écrit pas mal de bêtises dans ce billet mais vous l'aurez tout de même compris : pour celui qui souhaite échapper à tout ce qui concerne la cérémonie d'investiture de Barack Obama, la partie sera rude. Pour ceux qui doivent subir, c'est un peu comme les courses de formules 1 qu'on devait parfois se taper les dimanches pluvieux lorsqu'on était ado : reste la possibilité de « l'accident », pour ajouter un peu de piment à cette sauce. La chanson foireuse, la pluie qui tombe à verse, le talon qui rate une marche, le type qui court à poil, le coup de fusil d'un détraqué (ça, je ne le souhaite vraiment pas)… Comme souvent dans de pareils cas, c'est peut être l'imprévu qui fera la mémoire de cet évènement.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.